Articles

Comment lâcher prise ?

gestion du stressCela vous est-il déjà arrivé d’avoir un mot sur le bout de la langue ? Vous savez, ce moment où vous êtes sûr de connaître la réponse, mais que vous n’arrivez pas à la sortir ?

Vous vous acharnez, vous essayez en vain d’y réfléchir fortement, mais pas moyen, pas de réponse qui sort. Plus vous y pensez, moins vous y arrivez. C’est vraiment frustrant, pas vrai ?

Par la suite, vous arrêtez d’y penser et vous passez à autre chose (parce qu’au bout d’un moment quand ça ne vient pas, ça ne vient pas). Vous avez alors décidé de lâcher prise sur la recherche de ce mot.

Et soudain, comme par magie, le mot vous revient, sans aucun effort de votre part.

J’en suis sûr que cela vous est arrivé plusieurs fois. Pas vrai ?

Que peut nous apporter le lâcher-prise ?

  • Il peut permettre de faire le deuil de certains événements passés que nous ne pouvons pas changer. En acceptant les erreurs passées et en tirant les leçons nécessaires de nos actes. Cela permet d’éviter les regrets ou les remords.
  • De gérer plus facilement nos émotions : peur, stress, angoisse, colère, fatigue, nervosité, jalousie…D’être mieux dans notre tête et, par conséquent, mieux dans notre corps, en limitant les maladies psychosomatiques qui surgissent de nos émotions perturbatrices.

Comment gérer le stress grâce au lâcher-prise ?

Tous, à des degrés divers, nous aimons bien avoir le contrôle. Sauf qu’à force de vouloir contrôler tout ce qui nous entoure, nous gaspillons notre énergie et perdons notre sérénité. Grâce au lâcher prise, nous pouvons retrouver cette sérénité et donc, diminuer notre niveau de stress.

Je vous propose une méthode en 4 étapes pour apprendre à lâcher-prise afin de mieux vivre au quotidien.

Étape n° 1 : Acceptez l’idée même de lâcher-prise !

Eh oui, cette première étape peut paraître évidente, et pourtant, il est courant de voir des personnes qui ne veulent rien lâcher. Que ce soit sur notre travail ou des parties de celui-ci, sur nos émotions, sur notre vie personnelle, sur les autres peut-être. Nous aimerions bien parfois avoir le contrôle sur des événements qui, justement, sont hors de notre contrôle

Dans ce cas, il faut tout d’abord accepter que tout ne dépend pas de nous. Loin d’être un signe de faiblesse, le lâcher-prise est au contraire une reconnaissance de ses propres limites.

Étape n° 2 : Faites la distinction

Maintenant que vous avez pris conscience que tout ne dépend pas de vous, faites la distinction.  En effet, distinguez ce que vous pouvez contrôler et ce que vous ne pouvez pas. La phrase de Marc Aurèle illustre parfaitement cette deuxième étape: “Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre”.

Si vous êtes très ponctuel à votre travail et que vous vous trouviez un jour coincé dans un bouchon, sur le périphérique, du fait d’un accident, rien ne servira de vous énerver ou de stresser. En toute logique, vous ne pouvez rien faire d’autre qu’attendre que la circulation revienne à la normale. Il est donc nécessaire alors de lâcher prise.

Étape n° 3 : Soyez à l’écoute des signaux de votre corps

Lorsque vous êtes trop tendu, énervé, à cran, votre corps vous le dit. C’est le moment de lâcher-prise. Des maux de têtes ou d’estomac surgissent, la fatigue se fait sentir plus que la normale. Ne considérez pas cela comme purement passager et ne foncez pas tête baissée.

L’idéal est de consacrer chaque jour un peu de temps pour se changer les idées, se relaxer sans penser à tous ses projets et actions qui nous attendent. Profitez également des pauses pendant le travail pour prendre l’air. Ce n’est jamais une perte de temps, mais au contraire un moyen de recharger ses batteries et de regagner de l’énergie.

Étape n° 4 : Apprenez à vous détendre avec la respiration

Nous respirons sans nous en rendre compte. C’est vital. Mais, la respiration est également un puissant outil pour lâcher-prise. Elle permet de se reconnecter avec le présent, de prendre du recul et de chasser les idées négatives.

Quand vous vous sentez dans un mauvais état (stress, angoisse, peur…), prenez quelques minutes pour vous relaxer en fermant les yeux.

Concentrez-vous sur votre respiration, sentez votre ventre qui se gonfle et qui se dégonfle. Essayez cet exercice, entraînez-vous régulièrement et vous verrez que les résultats sont spectaculaires. La respiration a vraiment un pouvoir d’apaisement.

Est-ce que lâcher prise implique de renoncer à nos objectifs ?

Pas nécessairement. Le fait de lâcher prise, dans l’immédiat, peut être parfaitement compatible avec l’action, mais impliquera parfois une action différente ou différée. Si nous reprenons l’exemple précèdent. Sur le moment, nous cessons notre recherche mais le fait de lâcher prise, nous permet d’arriver à notre but, de trouver le mot en question.

Le but du lâcher-prise est donc d’essayer de se détacher temporairement de cette situation pour ensuite avoir un meilleur recul sur la situation. Lorsque que vous appliquez cette méthode, vous vous donnez alors une chance de vivre moins de stress.

Si cet article vous a aidés, partagez-le autour de vous ! Ça me fais super plaisir et ça me donne la force à continuer ! 🙂

A bientôt !

Partagez l'article

Une réflexion au sujet de « Comment lâcher prise ? »

  1. “Est-ce que lâcher prise implique de renoncer à nos objectifs ?” Voilà un questionnement des plus intéressant. Entre notre volonté d’aller de l’avant, nécessité de lâcher prise et parfois la procrastination qui se déguise en besoin de prise de recul, il est parfois bien difficile d’avancer sereinement dans nos projets…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *